L’Ecole Serge Martin cause un bouchon à Carouge

«Déviations», réponse scénique genevoise à «La La Land».
Image: ALICE DENYSE MATTHEY

Embouteillage annoncé du côté de Carouge! Sous le hangar Baylon, au 4 de la rue éponyme, une dizaine de voitures constituent, frein à main serré, la scénographie de Déviations, le spectacle de sortie de la volée «Les Etincelles» formée à l’Ecole Serge Martin. Pour les élèves qui finissent leur apprentissage, pour l’école qui fait peau neuve, pour une société qui tourne à vide, pour une économie qui va dans le mur, «qu’est-ce qui se passe quand tout s’arrête?», «qu’est-ce qu’on fait pour que ça roule mieux?» Telles sont les questions, à la fois graves et légères – symboliques en tous les cas – qui se posent aux onze Nadim, Bastien, Alice et autre Emilia emmenés vers leur diplôme par Serge Martin et Michel Faure.

lire l’article >

Acrylique Junior joue à vous attraper le cœur

Théâtre: Nathalie Jaggi et Evelyne Castellino adaptent à la Parfumerie le totémique roman de J.D. Salinger.

Ceux qui l’ont lu n’ont pas pu l’oublier. Depuis soixante ans, L’Attrape-Cœur (The Catcher in the Rye en v.o.) marque à vie l’esprit des adolescents. On prétend même que le récit ayant rendu célèbre J.D. Salinger (1919-2010) a rempli, pour beaucoup, la fonction de meilleur ami – de «seule personne capable de vous comprendre», dira l’écrivain français Eric Neuhoff.

>> Lire l’article